Un éternel féminin ? Levinas / Beauvoir

VENDREDI 22 NOVEMBRE – 9h30 – 10h30  

SALON ÉMILIE DU CHÂTELET (E106)

inscription-en-ligne

UN ÉTERNEL FÉMININ : LEVINAS : BEAUVOIR
  • Indication programme : Philosophie
  • Résumé : Si, comme chacun sait, le sexe (donnée naturelle/biologique) n’est pas le genre (construction culturelle/sociale), peut-on encore, de nos jours, se référer avec sérieux à l’idée d’un « éternel féminin », ou même, tout simplement, penser quelque chose comme « le féminin » ? C’est pourtant la tentative d’Emmanuel Lévinas. Elle prend place à l’intérieur d’un courant philosophique, la phénoménologie, dont le style descriptif doit garantir l’objectivité et l’absence de présupposés. Mais est-ce le cas ? Peut-on vraiment poser l’idée de « féminin », certes distincte de l’idée de « femme » ou de « féminité », sans « ignorer les prétentions légitimes du féminisme » (Lévinas, Le Temps et l’Autre), voire les contredire ? Ou faut-il y voir, encore et toujours, sous couvert d’une « description qui se veut objective, (…) l’affirmation du privilège masculin» (Beauvoir, Le deuxième sexe) ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s